Noël : quand le Dieu-Père tombe en amour
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(23 décembre 2018)

Le ciel maintenant
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(23 juillet 2017)

Les mutants sont parmi nous
Jacques Godbout
(25 septembre 2016)

Les principaux codes de l'apocalypse
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(11 septembre 2016)

Propositions pour une Église d'avenir
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(28 août 2016)

Pardonner: Naïveté ou sagesse?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(5 juin 2016)

Vivre déjà dans la miséricorde!
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(22 mai 2016)

Ni relativisme ni absolutisme: pour un christianisme d'ici
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(15 mai 2016)

Quand la religion se fait prétexte
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(1 mai 2016)

Satan et l'enfer: On en parle encore?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(24 avril 2016)

Pour se défaire des ses poisons, pour une foi possible encore!
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(17 avril 2016)

L'Apocalypse: terreur ou joyeuse nouvelle?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(10 avril 2016)

Résurrection: mais pour quel corps?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(27 mars 2016)

Une vie achevée en résurrection
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(20 mars 2016)

Péché originel ou manque originel de moyen de salut?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(28 février 2016)

Dieu absent ou réduit au silence?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(28 février 2016)

Notre Père: une prière tournée vers l'avenir
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(21 février 2016)

Réflexions antérieures




Évangile du 15 décembre 2019

Troisième dimanche de l'Avent
Matthieu (Mt 11,2-11)

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux, lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.
Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! »
Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète.
C’est de lui qu’il est écrit : ‘Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi.’ Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. »




Troisième dimanche de l'Avent (15 décembre 2019)
Homélie par Pierre Lefebvre, bibliste

La joie de l'espérance!

En ce 3e dimanche de l'Avent de l’année A, le lectionnaire dominical nous invite à accueillir Celui qui vient changer nos vies et redonner espérance à tous les humains. Dans la première lecture, le prophète Isaïe (Is 35,1-6a.10) nous invite à nous réjouir de la venue prochaine du Dieu sauveur. Dans la seconde lecture, tirée de l'épître de Jacques (Jc 5,7- 10), Jacques invite les chrétiens à être patients, car la vie de la communauté sera meilleure avec la venue imminente du Seigneur. En Mt 11,2-11, Jean le Baptiste s'interroge sur la mission de Jésus. L'évangile de ce dimanche présente la réponse de Jésus aux envoyés de Jean le Baptiste. L'évangile se divise en deux scènes: la réponse de Jésus aux envoyés de Jean (Mt 11,2-6) puis, après le départ de ces derniers, une mise au point sur la personnalité de Jean le Baptiste (Mt 11,7-11). Dans les vv. 2-6, Matthieu traite des œuvres du Christ. Au v. 2, Jean le Baptiste se demande si Jésus est celui qui vient, le Messie, faisant référence au Psaume 118. Dans les vv.4-6, la réponse indirecte de Jésus invoque pour preuve ses œuvres qui renvoient aux prophètes de l'Ancien Testament. La guérison des aveugles, des sourds et des boiteux évoque le texte d'Isaïe 35, 1-6a.10 (1ère lecture de ce dimanche) annonçant les merveilles du salut final. La purification des lépreux rappelle le miracle d'Élisée (2 Rois 5) et les résurrections renvoient à Élie (1 Rois 17,17s.) et à Élisée (2 Rois 4,18s.).

Texte intégral



Raymond Gravel, un sacré curé!

Présentation du documentaire
Présenté le jeudi 13 aoùt 2015 à Télé-Québec.
L’abbé Raymond Gravel ne sera jamais canonisé, mais sa vie en aura inspiré plus d’un. Ordonné prêtre en 1986, il a osé remettre en question les dogmes de l’Église catholique, notamment à propos du mariage entre conjoints de même sexe, du droit à l’avortement et de l’euthanasie.
L’amour de l’abbé Gravel pour l’Église l’a poussé à tenter de la moderniser, voire de la défier de l’intérieur pour la rapprocher du message évangélique auquel il croyait. En plus d’avoir été prêtre, Raymond Gravel a aussi été aumônier auprès des pompiers et des policiers, et avant cela, député fédéral pour le Bloc québécois, barman et prostitué. Quel a été le parcours de l’homme derrière le personnage public? Qu’est-ce qui l’a conduit à devenir prêtre alors qu’il a ensuite sévèrement critiqué son institution? (Source: Télé-Québec)

Disponible en visionnement.


Disponible en librairie



Une biographie complète et autorisée a été rédigée avec beaucoup de professionnalisme par M. Claude Gravel.

Pour connaître la vie de l'abbé Raymond Gravel, ce prêtre hors du commun qui nous a quitté le 11 août dernier, ce livre saura sûrement vous intéresser.


Pour en savoir davantage...



par Pierre-Gervais Majeau, ptre

La parabole du champs de blé


Un souverain oriental avait visité l’Occident. De ce voyage, il rapporta un cadran solaire pour ses sujets qui ne connaissaient pas encore les heures. Cet étrange cadran changea la vie des populations du royaume. En regardant le cadran, les sujets apprirent rapidement à diviser la journée en heures et à subdiviser le temps. Ils devinrent ponctuels, réguliers, assidus, et l’on pouvait compter sur eux. En quelques années, ils réussirent ainsi à acquérir aisance et richesse.
Quand le roi mourut, ses bons et prospères sujets décidèrent de lui ériger un monument digne de sa mémoire. Et comme ce cadran solaire était le symbole de la bonté du roi et l’origine de leur propre richesse, ils pensèrent l’entourer d’un magnifique temple, surmonté d’une belle coupole dorée. Quand le temple fut achevé et que la coupole d’or recouvrit le cadran solaire, les rayons du soleil ne purent évidemment plus l’atteindre. Le mince filet d’ombre projeté par le soleil et qui avait indiqué les heures aux habitants, disparut bien sûr, tout autant que le repère d’orientation constitué par le cadran luimême. Quelques habitants cessèrent d’être ponctuels, d’autres retombèrent dans le flou d’antan, d’autres encore oublièrent l’assiduité. Chacun allait son chemin sans plus s’occuper de quiconque. Et tout le royaume tomba en décadence. ( Une parabole de Bruno Ferrero )

Texte intégral


Disponible en librairie

Pierre-Gervais Majeau relit ici l’Évangile à la lumière des fables de grands auteurs de toutes les époques, d’Ésope au contemporain Bruno Ferrero en passant par Jean de La Fontaine. Textes laïques et chrétiens s’éclairent alors mutuellement, les premiers dévoilant toute leur profondeur spirituelle et les seconds toute leur humanité.

Une fenêtre ouverte sur la liberté et sur la vie en plénitude. Des fables et textes évangéliques réunis dans un réjouissant mariage. Une lecture spirituelle à portée universelle.

Éditions Médiaspaul
256 pages



Mise à jour le 11 décembre 2019  -   Contacter le webmestre

© 2019   Réflexions Raymond Gravel
        
 Visiteurs depuis le 23 mai 2019